Le théâtre est une école de vie en ce sens que le théâtre est le miroir de la vie.

Quand on l’aborde, la première chose à comprendre c’est que le théâtre est vérité, et non pas truquage, faux semblant. On ne se cache pas derrière un personnage autre que soi. Au contraire, on cherche à rejoindre ce personnage éloigné de soi, à travers ce que nous avons de commun avec lui. Donc on donne de soi. On se livre honnêtement. Cela réclame de l’humilité et du courage. Nous sommes loin du cabotinage et du nombrilisme. Sur ces bases, on peut se surprendre soi-même, se révéler à soi-même, se construire.

Le théâtre se vit avec les autres, notre démarche

Les personnages à la rencontre desquels nous allons avec tant d’efforts vont nous renvoyer des images multiples de nous-mêmes. Et cette démarche, nous ne la faisons pas seul. Nous la faisons avec un partenaire, ou plusieurs partenaires, ou avec un groupe, et guidé par un professionnel.

Autant d’éléments qui viennent s’agréger à notre progression vers l’extérieur. Le théâtre se vit avec les autres. C’est vraiment une démarche de sociabilité.

Notre projet est d’amener l’enfant, l’adolescent et l’adulte à se débarrasser des défenses auxquelles il pourrait se raccrocher, et à l’encourager dans la confiance pour le rendre disponible, capable de ressentir en vérité des émotions et de les partager librement avec les autres.

Le théâtre : héritier de la marine à voile

Les jeunes apprennent par exemple que le théâtre a hérité en grande partie de la marine à voile. Lorsque l’invention de la machine à vapeur entraîne le remplacement des grands voiliers par des vaisseaux à vapeur, nombre de matelots se retrouvent au chômage. Simultanément, les théâtres à l’italienne se multiplient et pour cause. Les matelots y sont embauchés pour la manœuvre des décors. En effet, ils sont parfaitement rodés à la pratique des cordages ; chacun à son poste avec la rigueur, la précision, la vivacité impérative à bord. On peut compter sur eux en toute confiance. Le théâtre a hérité de leurs qualités. Il a hérité de leur jargon et même de leurs superstitions. La couleur verte est bannie sur scène comme elle l’était à bord. Pourquoi ? Parce que c’est la couleur de la moisissure et si les réserves à bord moisissent, c’est l’échec du voyage au long cours. C’est pourquoi les marins ont la réputation d’être parfaitement propres.

Le théâtre est comme un grand voilier de jadis à bord duquel des hommes aguerris agissent énergiquement. On y apprend l’autonomie, le respect des autres, le geste efficace et précis.

La pratique du théâtre : l’école de vie

Quant à l’articulation sur la pratique artistique, il s’agit notamment du théâtre qui est une école de vie. On y recherche l’humilité qui permet de vaincre la timidité, la modestie qui nous met au service du texte, à l’écoute de l’auteur, de ses partenaires et du metteur en scène.

Instrument et instrumentiste, le comédien fait appel à toute sa personne pour s’exprimer et communiquer – corps, esprit, cœur. Le théâtre est le miroir de la vie, il est donc l’art de la vérité et non pas faux-semblant.

Il est difficile d’oser se révéler sincèrement en public – c’est un acte de courage et de confiance qui réclame autant de spontanéité que de maîtrise. Ici est la recherche artistique.

Laisser un commentaire

Cours Hamon Théâtre, Yoga & Danse à Nantes

© 2020 Cours HAMON Théâtre, Danse et Yoga à Nantes – Mentions légales & Politique de confidentialité – Création EANET